Tout ce que vous devez savoir sur la rétention d'eau - 1001 Beauty Secrets
Sélectionner une page

Par Redacción Clara |
17 mai 2019, 14h15

Si vous avez quelques kilos en trop et que vous ne pouvez pas vous en débarrasser avec un régime quelconque, il est possible que l’excès de poids ne soit pas dû à la graisse, mais à un rétention de liquideun problème très courant, surtout chez les femmes. Dans cet article, nous vous expliquons de quoi il s’agit, comment le détecter et, surtout, comment le combattre. Prêt à mettre fin à la rétention d’eau une fois pour toutes ?

Saviez-vous qu’environ 60% de notre poids est composé d’eau ? L’eau, présente à l’intérieur et à l’extérieur des cellules du corps, fait partie de notre sang et aide à transporter les nutriments importants qui nourrissent nos glandes, nos os et nos muscles. Mais cela facilite aussi l’élimination des toxines, alors où se situe le problème ? pourquoi retenons-nous les liquides ?

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

Dans des conditions normales, notre organisme possède un mécanisme de régulation des fluides. Par conséquent, si nous buvons beaucoup d’eau ou d’autres liquides, nous ne prenons pas de poids, car les reins éliminent l’excès sous forme d’urine. Mais parfois cet équilibre est perturbé. Nous vous disons quelles sont les causes les plus courantes… et leurs solutions.

Mauvaise circulation

Elle se traduit par des jambes gonflées et avec sensation de lourdeur.

  • Pourquoi la situation empire-t-elle en été ? La chaleur dilate les capillaires, ralentissant encore plus la circulation.
  • Attention au soleil. Utilisez toujours la photoprotection et couvrez vos jambes.
  • Automassage. Avec un gel d’aloe vera, préalablement conservé au réfrigérateur, massez lentement vos jambes du pied à la cuisse avec des mouvements circulaires et ascendants pendant 5 minutes.
  • Terminer avec de l’eau froide. Douche avec de l’eau chaude (jamais très chaude) et finir avec des jets d’eau très froide sur les jambes, en commençant par les chevilles et en remontant vers les cuisses.
  • Exercices au lit. Lorsque vous vous levez ou avant de vous coucher, profitez du fait que vous êtes allongé dans votre lit pour faire des exercices tels que lever les jambes comme si vous faisiez du vélo dans les airs ou tourner les chevilles, par exemple.
  • Profitez de la mer. L’idéal est de marcher les jambes dans l’eau. Si vous vous arrêtez aussi pour faire de l’exercice avec vos jambes, en vous appuyant sur la pointe des pieds ou sur vos talons, vous aiderez à améliorer votre circulation sanguine.

rétention de liquide

Chaleur et aliments salés

Au printemps et en été, nous abusons des collations salées et transpirons davantage à cause de la chaleur. Tout cela entraîne une rétention d’eau. Que pouvons-nous faire ?

  • Plus d’aliments diurétiques. Si vous vous réprimez avec du sel au moment des repas et que vous remplissez vos assiettes d’aliments riches en potassium (céleri, banane, asperge), votre corps sera forcé de “libérer” du liquide.
  • Hydrater. Plus votre corps est fluide, moins il est nécessaire de le retenir. Boire de l’eau, des boissons isotoniques, de la gadoue, des jus….

Trop de sucres

Lorsque nous consommons trop d’amidons et de sucres (farines, céréales raffinées, pâtisseries industrielles, etc.), l’organisme finit par les transformer en graisses et les stocker. Dans ce processus, les liquides sont également retenus.

  • Plus intégrales. Plus l’aliment est entier ou intégral, moins votre corps a de chances de le conserver sous forme de graisse et de liquides.
  • Choisissez bien. Choisissez des aliments à faible indice glycémique (cerises, prunes, lentilles, riz sauvage). Jetez un coup d’œil à ces aliments qui contiennent plus de sucre que vous ne le pensez.

Pires habitudes

La sédentarité, le fait de rester debout pendant de nombreuses heures, la constipation ou un mauvais sommeil entraînent également une rétention, car ils ralentissent la circulation et retirent l’oxygène du corps.

  • Bougez ! Bougez ! Bougez ! Il est préférable de marcher, surtout s’il y a des varices. Si vous passez beaucoup de temps assis au travail, levez-vous au moins une fois par heure et bougez vos orteils de temps en temps.
  • Votre position de sommeil. Les personnes qui dorment huit heures la nuit et font la sieste (20 minutes) se lèvent avec moins de symptômes. Mais n’oubliez pas que dormir sur le ventre rend la circulation des liquides difficile.
  • Détendez vos pieds. Si la rétention s’accumule aux extrémités, allongez-vous et surélevez vos pieds au moins une heure l’après-midi ou avant d’aller au lit.
  • Visites aux toilettes. Essayez d’aller aux toilettes régulièrement. L’accumulation de déchets dans l’intestin due à la constipation provoque des gaz, une sensation de rétention et un gonflement dans la région abdominale.

rétention de liquide

Comment puis-je savoir si j’ai la rétention ?

  • Fatigue. Si vous vous sentez fatigué, peu importe la quantité de repos que vous prenez, cela peut être un signe de rétention d’eau.
  • La lourdeur. Si vous vous sentez lourd dans les jambes lorsque vous marchez, cela peut être dû à une mauvaise circulation des fluides sanguins dans les vaisseaux (capillaires et veines lymphatiques).
  • crampes Dans certains cas, il s’agit d’un avertissement qu’un œdème (accumulation de liquide) peut survenir.
  • Kilos de trop. Si votre alimentation est équilibrée, elle peut provenir d’un excès de liquides. De plus, la rétention peut causer la cellulite.
  • Perte de forme. Si vos mains, chevilles, etc. perdent leur forme naturelle en raison de l’enflure, vous conserverez probablement des liquides.

Traitements en cabine

A ne pas manquer : vous pouvez également lutter contre la rétention d’eau avec plusieurs traitements en cabine, nous vous dirons quels sont les meilleurs !

  • Endermologie. Aussi connu sous l’acronyme LPG, il favorise l’élimination des toxines. C’est un appareil qui masse intensément la zone affectée par la rétention au moyen de rouleaux et d’aspiration de la peau (technique à effet de vide).
  • Drainage lymphatique. C’est une technique manuelle qui consiste en des mouvements très doux, lents et répétitifs pour favoriser la circulation de la lymphe. De cette façon, l’élimination des déchets et l’excès de liquides stagnants dans l’organisme sont favorisés.
  • Pressothérapie. C’est une méthode largement utilisée en physiothérapie et en médecine esthétique. Cela se fait en insérant les jambes dans une sorte de bottes gonflables, auxquelles de l’air est injecté à une pression correctement dosée. C’est cette pression qui favorise le drainage des fluides. En fin de séance, la sensation de légèreté dans les jambes est immédiate.