Sélectionner une page

Les reflets blonds sont le type de coloration le plus populaire dans les salons de beauté. Nous avons tous déjà très clair qu’ils rajeunissent, illuminent le visage et peuvent rendre les cheveux plus épais. Mais quand vient le temps d’aller chez le coiffeur, lesquelles demandons-nous, comment expliquer le type de fusibles que nous voulons ? Parmi tous les noms de cuqui qui circulent sur Internet. il peut être difficile de savoir quelle est la différence entre les babylights et le soda à la crème, Mais c’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît : voulez-vous apprendre des différences et en même temps identifier celles qui vous conviennent ?

Les types de reflets blonds qui vous conviennent le mieux

  • Des reflets blonds classiques. Ce sont celles qui ont toujours été faites et qui sont toujours d’actualité. Ils sont obtenus en poussant la couleur au maximum à la racine et, avec le temps, on obtient un ton blond naturel et très flatteur. La mauvaise chose est qu’il doit être retouché tous les 2 mois si nous ne voulons pas que la racine soit visible.
  • Mèches californiennes. Il y a des années, les fusées californiennes ont sauté sur le devant de la scène et ont été les précurseurs de toute cette folie “mechil” qui nous accompagne depuis lors. C’est un effet dégradé de la racine, qui reste la tonalité naturelle, aux pointes, qui restent d’un blond très clair et tentent d’imiter l’usure qui produit le soleil dans les cheveux des surfeurs. D’où la référence à la Californie dans le nom. Vous pouvez retoucher tous les 3 ou 4 mois.
  • Mèches de bonbons. Celles-ci sont spécialement conçues pour les brunes. Comment la base est très sombre, il n’est pas pratique d’ajouter des reflets excessivement blonds, c’est pourquoi on choisit un ton caramel qui illumine la crinière et lui donne du mouvement.
  • Bronde. C’est un mélange de châtaigne et de blond qui donne naissance à une belle tonalité cuivrée. Les brins sont très légers et ne s’intensifient qu’au niveau des extrémités et des fermetures avant, de sorte que la base conserve sa teinte brune naturelle et que les extrémités s’éclaircissent. Elles sont idéales si vous avez les cheveux bruns et que vous ne voulez pas trop les changer.
  • Faits saillants des lumières de bébéAvez-vous déjà regardé les cheveux d’un petit garçon blond naturel ? C’est l’effet qu’ils essaient de reproduire. Il s’agit des touffes très, très fines, presque comme des refletsL’idée est de le faire ressembler à un effet créé par le soleil et non dans le salon. Elles s’adaptent mieux aux cheveux longs et aux cheveux longs et nécessitent environ 4 retouches par an.
  • Faits saillants du balayage. Ce sont les plus populaires. Balayage signifie balayer en français et c’est la technique utilisée pour les réaliser, avec un dégradé allant de la racine foncée aux extrémités blondes. Ils sont très à la mode, rajeunissent et se sentent merveilleusement bien. Ils peuvent également être retouchés environ 4 fois par an et sont très beaux sur les châtaignes et les rousses.
  • Contour capillaireSavez-vous comment affiner ou “élargir” les traits avec un maquillage clair ou foncé ? Il en va de même pour les cheveux et l’application de mèches blondes dans des zones stratégiques de la crinière. modifier visuellement les traits du visage.
  • Mèches d’oeil de tigre. Ils combinent les couleurs miel, ambre, bronze et noisette au centre et les pointes sur un fond brun foncé. Il n’y a pas de gradients, mais les fusibles commencent sous la racine.
  • Réflexe l’infusion à froid. Essayez de combiner tons neutres et dorés avec des tons plus rougeâtres sur des bases de châtaignier pour un résultat plus naturel que dans les reflets blonds traditionnels.
  • Des accents de soda crème. Voici ce que nous recherchons un contraste net entre le sommet de la tête, en châtaignier, et la zone de départ des mèches. Le dégradé l’est, mais il n’est pas aussi progressif que dans d’autres types de reflets blonds.

Et si vous voulez connaître les 5 types de points forts de la mode qui seront portés à l’automne, jetez un coup d’œil !